Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


tu danses... le tango? (Tanguera)

Publié par princessepepette sur 1 Novembre 2011, 10:36am

Catégories : #moments de vie

 

Je suis allée voir Tanguera au Théatre du Chatelet.

 

images-2-1821.JPG

 

Tanguera, c'est une comédie musicale mettant en scène le tango.

Le scénario est assez léger. Une française, Gisèle débarque à Buenos Aires dans l'espoir de se marrier. Elle tombe en fait sur Gaudencio, mafieux de son état et qui l'enverra se prostituer. Heureusement, elle rencontre Lorenzo qui tombe amoureux d'elle au premier regard et tente de la soustraire à son sort.

 

C'est beau...(coeurs dans les yeux, pétales de rose, tout le tralala...)

 

images-2-1822.JPG

 

Personnellement, je me pose plusieurs questions:

Que vient faire une française dans cette histoire? Non, parce qu'il ne me semble pas que l'émigration française ait été importante en Argentine sauf peut-être au lendemain de la deuxième guerre mondiale...

Est-ce vraiment crédible lorsque le gros méchant se bat avec le trop gentil à coup de jeté de jambes et de saut avec arabesque??

Et qu'est-ce qu'elle devient au final Gisèle? Non parce que Lorenzo on voit bien, pauvre victime d'un amour passionné, mais Gisèle??

 

Vous l'aurez compris, je n'ai pas été passionnée par l'histoire et je me dis que l'idée de faire une comédie musicale était superflue. Superflue parce que le tango se serait suffit à lui-même...

 

images-2-1823.JPG

 

Et c'est là que je vous révèle que j'ai adoré ce moment malgré ce que je viens de dire...

 

La musique (jouée en live par un orchestre), les lumières, la mise en scène, c'est beau et ça vous prend au corps.

 

Et le tango...

C'est élégant, c'est puissant, c'est sensuel, c'est envoûtant comme un vin capiteux. Chaleur... moiteur... un cabaret au fin fond de Buenos Aires, la voix rauque de la chanteuse, la danse menée par les hommes, le drame de la passion.

 

tango.gif

 

Et techniquement, c'est impressionant. Surtout à la fin du spectacle où, en guise de salut, les danseurs nous offrent des pas de danse d'une grande virtuosité. Ca s'entremêle, ça tourne, ça virevolte, ça se croise, lentement, rapidement. (et le tout en talons hauts pour les danseuses, moi j'aurais eu 8 entorses et 4 lumbagos environ).

 

Si je vous dis en plus que la semaine dernière, j'ai vu la retransmission d'un concert de Gotan Project, vous comprendrez alors que là tout de suite maintenant, j'ai envie d'Argentine et de danse.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !