Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


De mon canapé...

Publié par princessepepette sur 14 Janvier 2017, 21:14pm

Je suis assise sur mon vieux canapé. Fût un temps, il avait de la prestance avec son joli cuir marron foncé mais à présent il est tout élimé. Les années qui passent ont tracées leurs sillons dans sa chair comme dans la mienne.

C'est calme aujourd'hui, je n'entends pas beaucoup de bruit. A cette heure, la plupart des voisins sont au travail sauf les petits vieux mais eux doivent être comme moi, sur leur canapé. ça ne fait pas beaucoup de bruit les vieux tout seuls, sauf les sourds qui mettent leur télé à fond. Mais ça va dans l'immeuble, on a que des vieux alertes de l'oreille. C'est mieux pour savoir tout ce qui se passe...

En écoutant, je peux vous dire qu'elle heure il est.

J'entends la porte du voisin se fermer et l’ascenseur arrivé. Il est 4h du matin, il part au travail, il installe les stands du marché en bas de chez nous.

J'entends le bruit des camions poubelle qui actionnent les leviers pour soulever les bennes. Je les entends bien, ça fait un de ces barouf! Il est 5h.

J'entends le réveil des voisins du dessus et bientôt j'entendrai les bruit de pas qui se traînent hors du lit. Il est 7 heures.

J'entends le bruit de la serpillière qu'on passe sur le pallier, la dame qui entretient l'immeuble est au travail. Il est bientôt 8h.

J'entends un aboiement dans l’ascenseur. La joie de retrouver la liberté pour quelques minutes, les étendues d'herbe où se rouler... Il est 8h15, la voisine du 6ème va promener son bichon blanc avant de partir travailler.

J'entends des cris d'enfants, des rires, des discussions. Il est 8h30, les petits se retrouvent en bas de l'immeuble pour aller à l'école.

Ensuite,les bruits se font plus rares, l'immeuble presque déserté en semaine retrouve sa quiétude. Le week-end c'est l'inverse, c'est à partir de cette heure que l'immeuble s'éveille. Le samedi, les familles sortent pour profiter de la journée, le dimanche les gens vont au marché et il vaut mieux y aller tôt car sinon il n'y a plus les meilleurs produits. Moi, mon marchand préféré, c'est le fromager, il me met toujours un bout de comté affiné comme j'aime de côté.

Dans la matinée, ce sont plutôt les odeurs qui m'aident à savoir l'heure qu'il est.

Ça sent les épices, le poisson, la friture...selon les jours. Les mères au foyer et les vieux se sont mis aux fourneaux.

J'entends de nouveaux des enfants qui discutent. Il est 11h30. Certains petits rentrent manger à la maison. Pas tous. Seulement ceux du 4ème. Ceux du 6ème restent à la cantine.

Puis c'est la voisine du 6ème qui rentre pour promener son chien, il est 12h30.

Et puis le ballet recommence, il est 13h30, il faut retourner à l'école et au travail.

Ensuite, je ne sais pas trop, je me laisse bercer par le silence, c'est l'heure de ma sieste. La télévision me fatigue. Entre Joséphine ange gardien et Sophie Davant qui confesse des gens, mon esprit divague, se perd et s'endort.

Pas toujours. En ce moment, c'est plus difficile. Les petits nouveaux au-dessus de chez moi ont visiblement pris tous leurs jours de vacances et de RTT pour se consacrer à la rénovation de leur appartement. 1 mois que ça dure. Et que je perce, et que je tape au marteau... Ca me vrille la tête moi à force. Ça me donne envie de devenir la râleuse du 3ème.

Les voix résonnent de nouveaux vers 17h: retour de l'école, retour des couses, du travail...

Mon quotidien est bien rodé. Parfois un coup de sonnette impromptu brise la monotonie. Je ne réponds jamais. La plupart du temps, c'est pour nous vendre des trucs dont on a pas besoin. Ils savent bien que la journée, y'a que des vieux, ils en profitent. Je leur flanquerais bien mon pied au cul à ces charognards mais j'ai peur que ma nouvelle hanche n'y résiste pas...

Quand on y pense, il est vraiment mal insonorisé cet immeuble mais ça ne me dérange pas trop, ça met de la vie dans ma journée. Je me dis que si un jour je deviens sourde, je deviendrai beaucoup plus seule aussi.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !